Julien Bée : « Si ce n’est pas pour mettre le feu aux poudres, je ne comprends pas… Je trouve que c’est inintelligent d’avoir fait ça de la part de Frédéric Longuépée »

Frédéric Longuépée

Julien Bée s’est exprimé sur l’événement lors de Bordeaux-Nimes, à savoir l’interruption de la rencontre des Girondins, par rapport aux Ultramarines.

« Les Ultras avaient annoncé qu’il risquait d’y avoir ça, puisque des forces de police étaient attendues, assez exceptionnelles par rapport à l’affluence prévue. On nous a annoncé 11000, il y avait 6000-7000 ce soir… […] Est-ce que c’était une bonne idée de faire en sorte que ces banderoles soient confisquées aujourd’hui ? Non seulement ils avaient confisqué les banderoles envers Frédéric Longuépée et Antony Thiodet, mais également toutes les autres banderoles du groupe de supporters. Si ce n’est pas pour mettre le feu aux poudres, je ne comprends pas… Les banderoles ne sont pas menaçantes, pas insultantes […] Là, il n’y a rien… Chanter ‘Longuépée démission’… […] Je trouve que c’est inintelligent d’avoir fait ça de la part de Frédéric Longuépée, et de la direction. Pourquoi, déjà, il y avait autant de policiers pour un match avec 7000 personnes ?! […] J’espère qu’ils ne vont pas le prendre mal que je dise ça, mais les Ultras ne sont pas un pouvoir des Girondins, mais un contre-pouvoir. Quand on muselle un contre-pouvoir, on fait de la dictature, de la censure ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des