Laurent Brun : « Les directeurs des musées de Saint-Etienne et Lyon nous ont dit de ne pas lâcher, qu’il faut que ça se fasse, que Bordeaux mérite d’avoir un musée »

Laurent Brun

Julien Bée a évoqué la visite qu’ils ont effectué de musée de club comme Lyon ou Saint-Etienne dans l’optique d’en faire un à Bordeaux. « On a été reçus par le Président du musée de l’Olympique Lyonnais, qui nous a fait visiter le musée, qui est une version 2.0 d’un musée. Ce qui est bien, c’est que lors de ce week-end-là, on a visité le musée de Lyon et de Saint-Etienne, les deux rivaux, et qui ont des musées totalement différents. Ce qui nous a frappés, c’est que ces deux directeurs de musée nous ont poussés : ‘continuez, l’idée est bonne’ ».

Laurent Brun s’est également exprimé sur ces deux musées-là. « Ce sont deux styles différents. L’OL, c’est 6 millions d’euros de fonds propres, fonds propres, capitaux privés. Le musée de l’ASSE ce n’est même pas un million d’euros sur fonds associatifs. Donc on peut aussi faire par le biais de l’association. Le directeur du musée de Saint-Etienne a mis 13 ans pour faire le musée, et lui nous a dit de ne pas lâcher, qu’il faut que ça se fasse, que Bordeaux mérite d’avoir un musée. L’Olympique Lyonnais nous l’a dit aussi, ça nous a fait chaud au cœur. Qu’on soit reçus comme ça, avec dignité, les honneurs, avec bienveillance et chaleur humaine, des deux côtés, ça nous a touchés. On avait l’impression qu’ils nous traitaient d’égal à égal, alors qu’ils ont construit, bâti sur leur histoire, même si l’Olympique Lyonnais a une histoire un peu plus récente (1950). On ne savait pas trop comment on allait être reçus, même si les mails et les échanges téléphoniques étaient cordiaux. On s’est demandé s’ils n’allaient pas nous prendre pour des tocards, il faut dire ce qui est. On l’a même pensé aussi à un moment donné (sourire). Mais pas du tout, ils nous ont fait visiter, même les expositions ponctuelles… On a rencontré plein de gens sympas qui nous ont dit que Bordeaux se devait d’avoir un musée. Ça nous a touchés, et ça nous a conforté dans l’idée qu’il faut en faire un, tout simplement ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des