Laurent Brun : « La première chose qu’ils ont évoquée, c’est le passé prestigieux et l’histoire du club. Bordeaux est un grand club. Mais Bordeaux n’a pas de musée »

Laurent Brun

Pour Le Point.G, Laurent Brun a expliqué quelle était la relation actuelle avec le Football Club des Girondins de Bordeaux, sur l’idée du Musée. Depuis leur dernière rencontre avec les dirigeants bordelais, le club a été racheté, et l’idée de Musée n’a pas semblé avancer. Avec Julien Bée, ils lancent aujourd’hui un appel à une nouvelle rencontre, afin de savoir si ce projet – qui ira très probablement au bout quoi qu’il arrive – se fera, ou non, de concert avec le FCGB, ce qui est la volonté première des journalistes et historiens.

« On va essayer de travailler de concert. On a déjà été reçus par les Girondins de Bordeaux, mais c’est vrai que depuis un an il y a eu pas mal de changements, de bouleversements. Les gens qui nous ont reçus à l’époque ne sont pas forcément les mêmes qui géreraient ce sujet-là aujourd’hui. D’ailleurs, certaines personnes aux Girondins nous ont quand même dit qu’on était légitimes, et ça nous a fait plaisir, même si on n’était pas forcément d’accord sur tous les points avec tout le monde. Mais ce n’est pas grave la discussion doit être constructive. Nous, on est prêts à venir voir les Girondins, qui que ce soit, pour en parler, pour présenter notre projet, représenter notre projet. La première fois qu’on y est allé, on est allé voir les Girondins de Bordeaux pour leur dire ce que pouvait être le projet de musée, et surtout pourquoi les Girondins de Bordeaux devaient se doter d’un musée. D’autres club le font, et les Girondins est un vieux club historique français. C’est un grand club français. Aujourd’hui, même si les résultats ne sont pas toujours bons, même s’il y a eu des problèmes, vous écoutez n’importe quel joueur ou ancien joueur, pas forcément des Girondins, il n’y en a pas un qui va vous dire que Bordeaux est un petit club, ce n’est pas possible. L’aura du club est encore bonne, même si on est raillé aussi parfois par nos confrères de la presse parisienne, qu’on aime bien, mais qui parfois nous hérissent le poil parce qu’on trouve qu’il y a un peu d’acharnement. Mais c’est un gros club Bordeaux. Ce qui nous a fait tilter tous les deux, c’est que quand la nouvelle direction des Girondins est arrivée, avec les nouveaux actionnaires, la première chose qu’ils ont évoquée, c’est le passé prestigieux du club et l’histoire du club. Paulo Sousa a dit que c’est un gros club, et c’est sincère. Il a connu le grand Bordeaux à la fin des années 80, Bordeaux a joué contre Benfica en 1986-1987. Il n’y a pas de mythomanie, c’est vrai, Bordeaux est un grand club. Mais Bordeaux n’a pas de musée. Il y a d’autres grands clubs en France qui l’ont, d’autres qui sont en passe de l’avoir, et nous on ne l’a pas. On est là pour justement créer ça. On s’appuie aussi sur l’expérience des gens qui en ont créés de beaux, des gros, et des mythiques en France. Ces gens-là nous ont reçus, qu’ils soient nos rivaux sportifs ou nos amis sportifs. On a été traité d’égal à égal ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des