Julien Bée : « On ne fait pas ça pour nous, on le fait pour le club, pour les amoureux des Girondins de Bordeaux »

Musée

Très fortement suivi par les supporters des Girondins de Bordeaux quant à l’idée de Musée pour le FCGB, Julien Bée a tenu tout de même à expliquer aux détracteurs – ou provocateurs attentistes, choisissez le terme en fonction – que le but de cette idée n’était pas de se mettre, avec Laurent Brun, en avant. Au contraire, cette idée est venue pour tous les supporters des Girondins de Bordeaux, qui peuvent d’ailleurs amener leur aide.

« On a eu des réflexions de supporters. La majorité est derrière nous, ils nous suivent, espèrent que ce musée va voir le jour. Même certains Ultramarines m’ont déjà dit qu’ils étaient avec nous et qu’ils espéraient qu’on réussisse à porter ce projet. C’est grâce à cette recherche de documents que l’idée a été amorcée, mais surtout qu’on soit tombés sur des documents qui sont rares, qui n’étaient quasiment pas connus par le club ; des documents des années 30, des années 40… On a vraiment remis à la surface ces archives qui étaient presque oubliées. Pas pour les descendants de ces joueurs, comme ceux d’Irun par exemple avec Oscar Mancisidor et la famille Urtizberea. On a remis tout ça au goût du jour entre guillemets, mais on les a aussi portés, et ils nous ont aussi portés en nous donnant ces formidables archives […] On ne fait pas ça pour nous, on le fait pour le club, pour les amoureux des Girondins de Bordeaux. On est des amoureux tous les deux, avec Laurent, des Girondins. On n’a absolument pas envie de s’enrichir, et pour l’instant on ne s’est pas enrichi en le faisant, ça nous coûte même de l’argent… Ce n’est pas terrible de lire des commentaires sur le fait qu’on fasse ça pour nous… On fait ça pour tous les supporters des Girondins de Bordeaux. Cela fait 5 ans qu’on travaille, et parfois jour et nuit, pour sortir nos livres, pour trouver des archives. Et en l’occurrence, si on a retrouvé ces archives, c’est peut-être parce que personne n’avait avant nous chercher aussi loin. Mais encore une fois, on partage les informations. On a retrouvé près de 20000 documents sur l’histoire des Girondins de Bordeaux, on en a partagés une très grosse partie avec les Girondins. On leur a donné les photos, on ne fait pas ça en cavalier seul ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des