Florian Brunet : « On n’imagine pas Bordeaux exister sans le terme Girondins. Après, on n’est pas totalement fermés à l’évolution du logo »

Florian Brunet

Florian Brunet est revenu sur un sujet concernant l’appellation du club, par rapport au terme ‘Bordeaux’ et pas ‘Girondins de Bordeaux’. Le porte-parole des Ultramarines explique que « dans les statuts, on ne peut pas toucher au terme Girondins, au Scapulaire, et à la ville du siège social du club. Le terme Girondins de Bordeaux, nous, on n’imagine pas Bordeaux exister sans le terme Girondins. Cela fait partie des choses sur lesquelles on est très vigilants. Il y a eu la même tentative de changer le logo du club au Paris Saint-Germain, et on a bloqué le projet dès qu’il commençait à être un peu trop mis en avant. On n’est pas totalement fermés à l’évolution du logo. A travers l’histoire, le logo a évolué, mais on estime qu’on doit être totalement partie prenante dans la prise de décision. Et visuellement, ce n’était pas le cas, pas le bon moment pour nous. Mais il y a déjà eu la tentative. Concernant le terme Girondins, il est protégé. On peut peut-être le réduire mais c’est légalement impossible de le faire disparaître. Cela fait partie des choses sur lesquelles on sera très vigilants. On estime, quand on dit qu’on est les Gardiens du Temple, cela veut dire ça : on est là pour faire respecter l’histoire, la tradition, la culture et les valeurs des Girondins. C’est la raison pour laquelle on est rentrés en conflit avec Frédéric Longuépée et Antony Thiodet qui n’ont pas du tout appréhendé ce contexte qui est propre aux Girondins, et pas que ».

Revue Far Ouest

Le rachat des Girondins, quel bilan un an après ?

Publiée par Revue Far Ouest sur Samedi 16 novembre 2019

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des