Laurent Perpigna : « Un tifo est une œuvre artistique et elle n’a de sens que si elle est réalisée collectivement, et bénévolement par des supporters eux-mêmes »

Tifo

Photo Iconsport

Récemment, le club de l’OM a participé financièrement au tifo organisé par ses supporters pour le match face l’OL. Une chose qu’on ne verra jamais aux Girondins selon Laurent Perpigna. « Ils ne nous le proposent plus parce qu’ils savent qu’on refusera systématiquement. Ce débat a carrément été éludé depuis plus d’une dizaine d’années. Effectivement, de temps en temps, ils laissent sous-entendre, notamment pour Adieu Lescure, que s’il y avait besoin d’une aide financière ou quoi que ce soit,… Mais la réponse est non, est catégoriquement non. Un tifo est une œuvre artistique et elle n’a de sens que si elle est réalisée collectivement, et bénévolement par des supporters eux-mêmes, et si elle est pensée, décidée, réalisée conjointement. C’est le travail collectif qui fait la beauté du tifo, ce n’est pas le tifo en lui-même. A partir du moment où l’argent viendrait pervertir ça, le tifo n’aurait plus aucun sens, il n’aurait plus de valeur symbolique. C’est notre vision à Bordeaux, c’est une vision dans une partie de tribunes françaises. L’écrasante majorité des tifos sont réalisés et financé par les groupes eux-mêmes. Alors, effectivement, il y a quelques exceptions encore aujourd’hui. Chacun voit midi à sa porte. Pour nous en tout cas, ce qui fait la beauté de ce groupe, d’un mouvement, c’est justement la construction collective ».

Revue Far Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des