Florian Brunet : « Ce qu’il se passera face à Nantes a été mûrement réfléchi. Nous sommes arrivés à une unanimité »

Frédéric Longuépée

Pour wesport, Florian Brunet, représentant des Ultramarines, a expliqué qu’en plus de l’action « de silence » réalisée face à Dijon en Coupe de la ligue, d’autres actions sont prévues pour les prochains matches des Girondins de Bordeaux et notamment face à Nantes dimanche. Toujours évidemment sur le sujet des démissions de Frédéric Longuépée et Antony Thiodet.

« Ce sont des stratégies qui sont très compliquées à mettre en place. Nous y sommes parfaitement habitués. C’est la vie d’une association d’ultras, d’être continuellement dans ce genre de combats. Aujourd’hui c’est contre F.Longuépée, et il y a un an, c’était pour montrer les dangers de la reprise du club. Ce qu’il se passera face à Nantes a été mûrement réfléchi. Nous sommes arrivés à une unanimité. Nous sommes bénévoles et uniquement intéressés par l’intérêt du club et celui de la tribune populaire. Nous avons totalement conscience de notre responsabilité. Nous savons que nous influons sur l’histoire de notre club et de notre tribune. Toutes nos décisions ont des conséquences importantes et sont observées. Ces stratégies prennent énormément de temps et malheureusement les gens sont assez durs avec nous. Mais il faut faire confiance à notre sincérité et notre expérience […] Comment les décisions sont prises ? Il y a des réunions régulières suivant l’actualité. Le groupe est dirigé par un directoire de 30 personnes, qui représente toutes les générations du groupe. Ainsi, lors d’une réunion, on débat, on argumente, on analyse, on anticipe. On essaye d’arriver à une unanimité. Et ça a été le cas à propos de F.Longuépée. Nous nous sommes rendus compte que sa philosophie devenait dangereuse pour le club, et qu’il fallait intervenir ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des