Nicolas Blanc : « Des clubs dans la situation de Bordeaux pour le cas Malcom ont recours à ce type de financement »

Malcom

Une information a été relayée il y a quelques jours concernant le montant du transfert de Malcom, en provenance des Girondins de Bordeaux pour Barcelone, qui n’aurait pas été à 100% honoré. Cela ne nous choqua pas puisque chacun sait qu’un transfert est rarement payé d’une traite. Puisqu’on nous l’a demandé à plusieurs reprises en privé, nous précisons donc que comme les autres club, le Barça étale sur des années le paiement des indemnités de transfert. Concernant l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, blessé pour de nombreux mois (lire ICI), le FC Barcelone devrait à Bordeaux environ 30 des 41 millions d’euros du transfert négocié lors de l’été 2018. L’Equipe explique d’ailleurs qu’aujourd’hui, Barcelone devait régler une dizaine de millions d’euros au FCGB à court terme. Nicolas Blanc, fondateur en 2005 de Sport Value et spécialiste du financement des clubs professionnels, a précisé au quotidien national : « En pratique, peu de clubs se retrouvent en difficulté grâce notamment au soutien que nous leur apportons pour financer leurs créances sur les transferts. Nous agissons comme des courtiers. On contacte des banques, des fonds d’investissement et autres organismes qui peuvent avancer l’argent aux clubs et prendre eux-mêmes le risque d’être remboursé par les clubs acheteurs. Des clubs dans la situation de Bordeaux pour le cas Malcom ont recours à ce type de financement. Et peu importe si le joueur ne reste pas, le contrat initial court toujours ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des