Christophe Dugarry : “Ces Girondins de Bordeaux sont dans l’anonymat le plus total c’est-à-dire qu’ils jouent sans pression”

    Christophe Dugarry

    Christophe Dugarry, après avoir évoqué ce qu’il voyait de positif chez les Girondins de Bordeaux sur ces dernières semaines, n’a pas vu que du positif mais également du négatif comme il l’explique.

    “Le point négatif que je vois pour les Girondins, c’est qu’ils sont dans les mêmes temps de passage que les deux dernières saisons en termes de points. Donc ils n’ont rien fait de mieux. Rappelons-nous, l’année précédente entre la 10ème et la 15ème journée, ils ont explosé comme un popcorn. Il n’y avait plus rien. Ils avaient pris, il me semble, une année un point sur 15 possibles et l’autre 3 sur 15 possibles c’était assez catastrophique. Je n’oublie des matches assez catastrophiques face à Metz 2-0, face à Brest à domicile, la première mi-temps face au PSG où il ne s’est pas passé grand chose. Je trouve qu’en termes de qualité, de proposition de jeu, même si face à Toulouse était peut-être le plus accompli, où ils sont restés très haut. J’ai trouvé que sur l’ensemble, même si la première mi-temps était bien meilleure, c’était le match le plus accompli. Rappelons aussi que ces Girondins de Bordeaux sont dans l’anonymat le plus total c’est-à-dire qu’ils jouent sans pression. Donc c’est beaucoup plus facile de jouer sans pression. Ils sont tranquilles, ils sont relâchés, ils n’ont aucune obligation de résultat. Aucun objectif n’a été affiché par les dirigeants, d’Europe ou autre chose. Là ils sont 4ème et avec la pression, tu joues différemment au football et peut-être que les choses seront plus compliquées. Ils profitent quand même du retard à l’allumage des gros clubs, entre les ténors et les outsiders que ce soit Lyon, Lille, Marseille, Rennes, Saint-Etienne, Nice, Monaco. Et il y a un calendrier qui s’annonce assez compliqué. Je crois que les cinq prochaines journées c’est Saint-Etienne, Lille, Nantes, Monaco donc ce n’est pas facile. Et c’est toujours assez compliqué à l’intérieur. Il y a toujours la fronde des Ultras face au Président Longuépée. C’est vrai que ça va mieux en termes de points et de résultats. Il n’y a rien d’exceptionnel non plus. Il ne faut pas s’emballer, ne pas s’enflammer. Ce qui me plaît dans cette équipe par rapport à la saison dernière c’est que j’ai l’impression que j’ai retrouvé une solidarité, une âme défensive. Ils ont envie de jouer ensemble, ils font les efforts ensemble. Ce n’est pas génial mais il y a ce petit quelque chose. C’est déjà plus facile de travailler sur cette base-là pour l’entraineur ».

    RMC

    Retranscription Girondins4Ever