Florent Gautreau : « Si à Bordeaux ça réagissait comme dans certains clubs, Paulo Sousa serait déjà parti ! Ce serait déjà fini ! Bravo pour l’instant à Bordeaux »

Paulo Sousa

(Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Florent Gautreau, sur RMC, a tenu à saluer le fait que les Girondins de Bordeaux aient laissé le temps à Paulo Sousa de construire son équipe, alors que par exemple à l’Olympique Lyonnais, Sylvinho est déjà débarqué…

« C’est plus compliqué pour des clubs comme Paris, Lyon, Marseille, de laisser du temps, c’est souvent la problématique pour un coach. Il faut laisser du temps aux joueurs, et aux coaches, c’est encore plus compliqué. Si tu veux mettre en place quelque chose d’ambitieux, tentons quelque chose sur le plan du sportif et du jeu, de mettre quelque chose en place qui fasse plaisir aux gens. Si déjà tu fais revenir les gens au stade pour venir voir leur équipe, pour qu’il se passe quelque chose, tu as déjà un peu gagné. A Bordeaux justement, ce que je trouve très bien, c’est qu’on tente. Peu importe s’il y a des échecs mais là Bordeaux, et j’en suis d’autant plus surpris qu’avec le nouvel actionnaire, ce n’était pas forcément garanti que tu ailles sur un coach comme ça un peu complexe, avec un délai dont lui-même estime qu’il est peut-être à deux-trois-quatre saisons. Quand il est arrivé, il a bien dit que ce n’était pas pour tout de suite et que ça prendrait du temps. Je suis agréablement surpris, et il faut se rappeler la difficulté médiatique. Il est arrivé en mars, et encore au début de cette saison, il avait une stat qui disait qu’il était le plus mauvais entraîneur statistiquement parlant des Girondins de toute l’histoire. Ce qui était vrai statistiquement. Il était décrié, on se demandait ce qu’il venait faire là. Il a un truc incroyable, Laurent Koscielny l’a redit récemment, le changement de système en cours de match […] Sauf que ce temps-là… On s’est souvent moqué de Bordeaux parce que ça ne réagissait jamais, mais là, j’ai envie de dire tant mieux. Si à Bordeaux ça réagissait comme dans certains clubs, Paulo Sousa serait déjà parti ! Ce serait déjà fini ! Donc Paulo Sousa, y compris avec les défauts, parce que j’en trouve… Comme cette volonté dogmatique de toujours repartir de derrière systématiquement, ligne par ligne, il y a quand même des risques. Je pense que tu dois quand même pouvoir, je pense, renoncer parfois à certains de tes dogmes. Néanmoins, cette volonté de laisser du temps à un coach, y compris sur un projet compliqué, qui peut impliquer de faire appel à des jeunes du centre de formation parce que ce sera plus simple de le faire avec les joueurs de ton club, c’est ce qui est en train de se passer à Bordeaux. Le paradoxe ultime, c’est que c’est en train de se passer avec des actionnaires qui n’ont pas forcément grand-chose à foutre du sportif. Je pense qu’ils ne comprennent pas exactement ce qui est en train de se passer avec Paulo Sousa, et qu’ils veulent peut-être faire du trading de joueurs : ce sera peut-être aussi la limite pour lui. J’ai envie de dire bravo pour l’instant à Bordeaux, bravo aussi à ceux qui suivent ce club et qui ceux qui avaient envie de faire confiance dès le départ à Paulo Sousa ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des