Laurent Koscielny : « Ma famille venait me voir sur ses vacances mais, au final, je m’entraînais deux fois par jour et je la voyais rarement »

Laurent Koscielny

(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Comme vous le savez, Laurent Koscielny a été victime d’une rupture du tendon d’Achille droit en mai 2018. Pour L’Equipe, le défenseur central des Girondins de Bordeaux est revenu sur sa rééducation pour revenir au niveau qui est le sine aujourd’hui, mais qui lui a fait faire des sacrifices notamment au niveau du temps passé avec sa famille.

« La rééducation a été longue et compliquée. Ma famille venait me voir sur ses vacances mais, au final, je m’entraînais deux fois par jour et je la voyais rarement. Je n’ai pas passé beaucoup de temps avec eux alors qu’ils étaient là pour m’aider. Ç’a été dur. Toi, tu es dans tu bulle. C’est quand tu rentres à la maison qu’on te dit : ‘Tu as été froid, tu ne parlais pas’. C’est aussi pour ça que si je pouvais avoir le foot et la vie de famille… ».

Une blessure qui l’écarta aussi d’une participation à la Coupe du Monde. Le bordelais a souvent dit qu’il y avait un avant et un après cette blessure, qui l’avait changé.

« Je suis beaucoup plus positif dans ma vie, j’attache aussi moins d’importance à certaines choses dans le monde foot. Quoi ? Les médias, par exemple, les réseaux sociaux, aussi. Des fois, on oublie la vie de groupe, on passe son temps sur son téléphone avec l’ami de je ne sais pas où. Ça peut paraître banal mais, ici, j’ai retrouvé ça, les repas de temps en temps, les activités collectives. Parfois, on se braque pour des choses minimes alors que, au contraire, il faut profiter. Aujourd’hui, je veux juste prendre du plaisir et finir du mieux possible. »

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des