Michel Pavon : « Quand il est obtus, buté, hermétique, qu’il ne veut rien entendre et qu’il reste dans son truc… »

Tigana et Pavon Bordeaux Girondins

Michel Pavon a argumenté ses propos sur ses différences de point de vue avec Jean Tigana, lorsqu’il était son adjoint aux Girondins de Bordeaux, pour Le Point.G.

 « C’était les choix, entre autres, mais c’était plus la gestion au quotidien. Non, ce n’était pas un problème de génération. Sa gestion n’était pas adaptée à ce groupe-là. Vous avez un groupe de joueurs qui était prêt à se sacrifier. Vous leur dites ‘faites 2km en rampant’, ils les faisaient. C’était des mecs faciles à entraîner, de bons mecs. Mais petit à petit, le fossé se creusait entre l’entraineur, et les joueurs. Quand les joueurs viennent vous voir et vous disent certaines choses, vous vous demandez comment vous allez dire ça à l’entraineur… Alors, vous essayez de lui faire comprendre : ‘attention, les joueurs…’. Parce que quelque part, vous êtes plus du côté de l’entraineur, même si vous servez de relais avec les joueurs. Mais quand il est obtus, buté, hermétique, qu’il ne veut rien entendre et qu’il reste dans son truc… Je lui ai dit : ‘tu m’envoies mon club dans le mur, je ne peux pas l’accepter’. Les gens qui sont proches de moi et me connaissent, ils le savent très bien. Les gens du club aussi, ils savent très bien que je n’irai jamais contre le club ou en dire du mal. Maintenant, travailler encore aux Girondins, ça serait compliqué. Je connais trop les personnes, et à un moment donné, quand il faut dire les choses à ces personnes-là, des choses qui sont un peu désagréables, vous avez du mal à leur dire parce qu’on rentre dans l’affectif. Et dans ce milieu, il ne faut pas faire trop d’affectif ».

Le Point.G – GoldFM

Retranscription Girondins4Ev

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des