Saïd Ennjimi : « On va bientôt voir les Girondins de Bordeaux et leurs nouveaux dirigeants, qui sont prêts à entrer dans ces interactions d’où chacun sort gagnant »

Saïd Ennjimi

Le président de la Ligue Nouvelle Aquitaine, Saïd Ennjimi, souhaite voir le football amateur en Nouvelle Aquitaine se structurer et se professionnaliser avec l’aide des clubs de football professionnels comme les Girondins de Bordeaux. « On a audité tous les clubs de Nouvelle Aquitaine, et on les aide à se structurer. On a inventé un escalier pour l’emploi, qui va du service civique à un éventuel CDI. Dans bien des cas, cela soulagera les bénévoles qui sont en souffrance. Ils pourront continuer à tracer leur route, plutôt qu’à la creuser. On a l’idée aussi de développer les infrastructures, les remettre à niveau. Il faut considérablement augmenter les synthétiques notamment, on est actuellement la dernière Ligue dans ce domaine ». Pour cela, il faut créer des interactions entre les amateurs et les pros. « Il faut irriguer le territoire, le mailler, pour que les clubs amateurs puissent bien travailler avec leurs joueurs en relation avec les clubs professionnels qui renvoient l’ascenseur comme Karim Fradin et les Chamois. Ils se battent comme des lions pour avoir leurs nouveaux outils dont ce centre de performance. Le stade va suivre derrière, et pour que ce soit viable, toute la Ligue l’attend maintenant en 2022. On va bientôt voir les Girondins de Bordeaux et leurs nouveaux dirigeants à ce sujet, qui sont prêts à entrer dans ces interactions d’où chacun sort gagnant ».

La Nouvelle République

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des