France Football n’a pas aimé voir Bordeaux se renier face au PSG, mais souligne la prestation de Benoit Costil

    Benoit Costil
    (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

    Comme à chaque fin de journée de Ligue 1, France Football désigné les choses qu’il a aimé, et celles qu’il n’a pas aimées. Evidemment, la prestation des Girondins de Bordeaux figure dans les choses que FF n’a pas aimé.

    “Bordeaux : mais pourquoi ? Paulo Sousa ne cesse de dire et répéter qu’il veut produire du jeu. Face au PSG, si son équipe a bien tenté de repartir de l’arrière, elle n’aura fait que subir pendant 80 minutes. On pourrait trouver comme excuse – à juste titre – que le milieu Marquinhos-Gueye-Verratti a étouffé Bordeaux, mais on a surtout vu que le peu de fois où Bordeaux a tenté de jouer plus haut, les joueurs ont été plus libérés. Paulo Sousa était sans doute parti pour jouer le 0-0 et c’est bien dommage surtout qu’il avait les joueurs pour essayer de jouer un tour à une équipe parisienne pas non plus au top de sa forme. Sa composition de départ n’était peut-être aussi pas la meilleure avec un Samuel Kalu totalement perdu et inoffensif en tant que piston gauche et qui a (trop) exposé Pablo. Bref, il y avait largement mieux à faire pour des Girondins qui ont perdu sans jamais rien tenter, ni exister. Rien de plus frustrant, quoi…”.

    En revanche, le média a évidemment vu la prestation de Benoit Costil, estimant que le capitaine du FCGB fait partie des meilleurs gardiens de Ligue 1.

    “Les gardiens de la galaxie. On l’avait plusieurs fois signalé la saison dernière : notre Ligue des Talents compte dans ses rangs des gardiens de but de très grand talent. Et pour cette 8e journée, ils sont nombreux à avoir décidé de se transformer en mur. D’Alban Lafont, qui a dégoûté l’OL, à Jessy Moulin, superbement solide dans une période difficile, en passant par Matz Sels, qui a repoussé un penalty devant Montpellier, Benoît Costil, meilleur Bordelais face au PSG, mais aussi Steve Mandanda et Édouard Mendy qui, dimanche soir, ont brillamment conclu ce joli week-end pour les derniers remparts. Messieurs, chapeau !”.