Florian Brunet : « Le Stade Gallice, ce n’est pas Disneyland… »

Frédéric Longuépée

L’un des représentants des Ultramarines, Florian Brunet, a réitéré ses propos sur la demande de démission de Frédéric Longuépée, en donnant plusieurs arguments sur les réseaux sociaux.

« Il a fait une déclaration impardonnable qui le trahit dans sa philosophie… Il imagine un club où finalement le terrain ne serait pas central, même secondaire… Une activité parallèle… Il veut des spectateurs consommateurs plus forcément des supporters ».

« Il est bien là le problème… Cette équipe de « cadres » n’a pas de culture foot et encore moins de culture club… Leur vision n’est efficace qu’à court terme, artificiellement, à long terme elle se coupe de sa base supporters qui coûtera en terme d’ambiance des points… ».

« (en réponse au message de Joe DaGrosa) De quel travail parlons nous ? De celui de tenter de mettre à mal les relations créées depuis des décennies entre le club et les ultras, rabaisser ces mêmes ultras au rang de sponsor, être responsable du plus grand scandale de billetterie jamais connu ? ».

« Au-delà de leurs personnes qui au final nous importent peu, c’est une certaine vision du foot que nous défendons. Accessible aux plus pauvres et surtout aux passionnés aimant le club, où le terrain est central et ne devient secondaire au détriment de l’activité « parallèle »… ».

« Comment peut-on dire pareille ignominie ? On veut un public qui « ne vient pas que pour assister un match, voir un résultat sportif » ? Non mais c’est une blague… Le Stade Gallice, ce n’est pas Disneyland… Nous, on veut un public qui vient pour l’équipe, pour rien d’autre… ».

« Nous confirmons ne pas prendre nos décisions à la légère, conscients de nos responsabilités, nous confirmons également une fracture mais en revanche elle n’est pas en train de se créer, elle est béante… ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des