Laurent Brun : « Quand à la 8ème journée, on demande la démission du Président Longuépée, oui, c’est qu’il y a un problème »

Joe DaGrosa et Frédéric Longuépée

Laurent Brun est revenu sur l’affaire de la billetterie qui annonçait complet le virage Sud alors qu’il restait des places qui irrite les Ultramarines. « Le bug informatique, je veux bien, mais je n’y crois pas. Le stade n’était pas plein pour Bordeaux-Paris. Les bordelais les plus offensifs pour Bordeaux-Paris, ça a été les supporters du Virage Sud. Ils ont scandé « Longuépée démission ». Je pense qu’il y a un vrai problème. On avait parlé du problème avec la presse aussi, qui est peut-être en phase de se résoudre. Mais il y a une vraie fracture qui est là, et je ne sais pas comment ça va se solutionner ».

Lui aussi estime que la direction bordelaise n’a pas le bon discours et que rien n’est fait pour aider les journalistes également. « Il y a un responsable de la communication qui est arrivé, qui est venu nous voir, les journalistes, pour nous dire qu’il arrivait du milieu, des médias… Je suis très déçu parce qu’il avait un bon discours quand il est venu nous voir. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient, c’est vrai. Mais le bonjour aux journalistes, je pense que c’est le minimum… Et encore, je travaille en tant qu’indépendant avec les Girondins… C’est juste que les paroles ne sont pas en adéquation avec les actes et inversement. Je trouve qu’un bonjour, c’est déjà la base. Mais peut-être qu’à Paris il y a d’autres coutumes… Quand on nous dit qu’on va travailler ensemble, qu’on va favoriser les rapports, et que derrière on vous enlève la salle de presse… Finalement, je ne sais pas ce qui se passe, comme on a très peu d’informations, qu’on ne communique pas beaucoup. Il semblerait que pour la salle de presse cela pourrait s’atténuer et s’améliorer. On attend de voir, plutôt que de croire […] Quand à la 8ème journée, on demande la démission du Président Longuépée, oui, c’est qu’il y a un problème. Ce n’est pas gratuit ici, ça n’arrive pas comme ça dans ce club. Je ne sais pas ce qui se passe, mais je pense qu’il y a une fracture qui est en train de se créer ».

Julien Bée abonde en évoquant ce problème avec les supporters et les journalistes qui suivent le club. « Il y a un problème avec les supporters, mais les journalistes aussi. Frédéric Longuépée a reçu les journalistes il y a peu de temps, en leur disant qu’il ne voulait pas faire de salle de presse, qu’il ne voulait pas favoriser le travail correct des journalistes. Il y a 39 clubs professionnels qui ont au moins une tente pour les journalistes… On est Bordeaux ! ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des