Marc Planus : « J’aurais aimé m’occuper de cette transition entre la CFA et les pros, c’est quelque chose que je maîtrisais je pense »

Marc Planus

Marc Planus n’a pas encore fait une croix sur le monde du football, même s’il en est loin aujourd’hui. L’ancien défenseur central des Girondins de Bordeaux aurait aimé être le lien entre la réserve et l’équipe professionnelle du FCGB, mais les choses ne se sont pas faites, tout comme le poste d’Ambassadeur du club qui ne lui a pas été proposé.

« Ce serait plus dans une structure professionnelle. J’avais commencé avec Bordeaux, et quand on commence une formation d’entraineur il faut suivre une équipe. J’avais décidé de suivre avec Patrick Battiston la CFA. J’aurais aimé m’occuper de cette transition entre la CFA et les pros, c’est quelque chose que je maîtrisais je pense, j’aurais pu avoir un œil avisé sur ça pour pouvoir conseiller surtout les jeunes. Après, l’évolution du football a fait que les joueurs ont pris le pouvoir sur les clubs, et même les jeunes joueurs c’est compliqué actuellement. A Bordeaux, quand vous voulez recruter des jeunes, vous êtes le cinquième ou sixième couteau. Les gens ont beaucoup de mérite parce que ce n’est pas si évident que ça d’entrainer des gamins. J’aurais aimé faire ça. J’aurais préféré plus débuter d’abord dans un rôle d’Ambassadeur du club pour promouvoir le club en France ou à l’étranger, ça m’aurait plu. Ca ne s’est pas fait, et du fait que Jean-Louis Triaud ne soit plus au club, il y a quand même mon histoire qui est partie avec lui aussi. C’est quelqu’un avec qui j’aurais aimé travailler, mais voilà. Les circonstances n’étaient pas réunies et voilà. Je ne regrette rien de ce que j’ai fait depuis quatre ans dans ma vie. Si ça doit se faire un jour, peut-être que ça se fera, mais je ne force pas les choses. Les gens savent où je suis, s’ils ont besoin de moi ils savent où me trouver. Je reste le premier supporter du club. Même si je ne suis pas physiquement proche, en tout cas je pense à eux ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des