Jérôme Alonzo : « J’ai l’impression qu’il y a un projet qui se dégage. Il faut des gens charismatiques qui portent le club vers le haut et qui redonnent envie aux gens de s’intéresser de nouveau à Bordeaux »

Paulo Sousa

(Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Jérôme Alonzo, l’ancien portier de Saint-Etienne ou encore Paris, aujourd’hui consultant sur L’Equipe21 et commentateur, a donné son ressenti sur l’entraineur des Girondins de Bordeaux Paulo Sousa.

« En étant très honnête, je ne connais pas tout le monde, comme j’ai une vie à part du foot (rires) mais c’est vrai que je ne le connaissais pas bien quand il est arrivé à Bordeaux. Et même pour plusieurs journalistes de l’Equipe avec qui je bosse maintenant, on ne le connaissait pas bien. Déjà, il est charismatique, c’est bien, je trouve toujours que c’est important qu’un entraîneur soit charismatique, c’est quand même la vitrine de ton équipe et c’est important que le gars se présente bien, parle bien en conférence de presse et avoir la presse dans la poche. Qu’il soit présent et tout le jeu… Ensuite, sur le plan du jeu, j’ai vu un Bordeaux catastrophique en fin de saison dernière, on est tous d’accord (rires), ça serait dur de dire encore « là, Jérôme tu es sévère avec nous ! ». Vous avez juste réussi à faire descendre Caen et ce n’était pas sympa d’ailleurs (rires). Vous vous êtes réveillés 1 fois en 7 semaines et c’était pour faire descendre Caen. Donc fin de saison dernière très difficile et là vraiment j’ai l’impression que… J’ai regardé le match contre Brest presqu’en entier, c’est 2-2… voilà, mon compliment de la journée arrive… Attention, je me suis régalé. Il y a eu des arrêts de gardien, il y a eu de beaux buts. Il y a tout eu dans ce match. Mais ça reste un nul à domicile. Après dans le jeu, ça passe par les côtés, ça centre en première intention. Encore une fois, comme pour le club, j’ai l’impression qu’il y a un projet qui se dégage. Est-ce qu’on laissera du temps à ce coach-là de bosser, j’espère pour lui, j’espère pour le groupe. Après, il y a Paris. Il faudrait sortir de ce ventre mou, approcher le TOP 5 de manière à ce que les gens reparlent de vous tout simplement. Parce qu’aujourd’hui en vrai, moi je me fais chambrer par les potes bordelais, mais la vérité c’est qu’on a envie de Bordeaux revienne dans le TOP 5. Mais c’est un travail de la part de tout le monde. Il y a pas qu’un bon coach, un bon président… Et c’est ce qu’a bien fait Saint-Etienne l’année dernière par exemple. Avec un Jean-Louis Gasset, que vous connaissez bien à Bordeaux d’ailleurs. Tu vois, il faut des gens charismatiques qui portent le club vers le haut et qui redonnent envie aux gens qui ne sont pas bordelais de s’intéresser de nouveau à Bordeaux. Est-ce que ce coach-là peut le faire ? Je n’ai pas encore la réponse. Il a l’air d’avoir des idées qui, moi m’intéressent, d’un point de vue tactique, qui sont vraiment intéressantes ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des