Marius Trésor : « Bordeaux ? C’est une seconde vie »

Marius Trésor

Marius Trésor s’est souvenu de son arrivée aux Girondins de Bordeaux en 1980 en provenance de l’Olympique de Marseille alors qu’il avait 30 ans.

« C’est une seconde vie. Je quittais Marseille qui descendait en deuxième division. J’étais chez moi, et j’ai reçu un coup de fil du Président Claude Bez, qui me dit qu’il aimerait que je vienne à Bordeaux. J’ai été surpris. Il me dit qu’avant, il faut que j’aie une discussion avec notre futur entraîneur, Aimé Jacquet, qui était à Lyon. Il me donne son numéro de téléphone, pour que je prenne rendez-vous avec lui. C’est ce que j’ai fait, j’ai appelé Mémé, j’ai pris ma voiture et je suis monté à Lyon. On a discuté, le courant est passé, et je me suis retrouvé à Bordeaux. J’étais venu pour une saison à Bordeaux et en mars 81, je m’en rappellerai toujours, je marchais et j’ai croisé le Président qui me dit : ‘bon, on remet ça pour l’année prochaine !’. Et à chaque fois ça s’est fait comme ça, jusqu’à ma blessure au dos qui m’a obligé à quitter le foot. On est venu ici, on a amené du soleil, et c’est ce qui manquait à Bordeaux (rires). Il y avait François Bracci, René Girard, Jean Fernandez et moi (rires) ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des