Jérôme Alonzo : « De ce que je vois depuis le début de la saison, les Girondins ont une chance de faire un résultat contre Paris »

Jérôme Alonzo

(Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

L’ancien gardien des Verts et du Paris Saint-Germain, Jérôme Alonzo, s’est exprimé sur la rencontre à venir du club de la capitale face aux Girondins de Bordeaux.

« De ce que je vois depuis le début de la saison, les Girondins ont une chance. Le problème pour vous c’est que Paris, sans ses cadres, en a mis trois à Madrid (rires). Donc c’est ça qui est inquiétant. Le problème pour les adversaires de Paris cette année, c’est que Paris a des plans B. Paris n’a plus seulement un onze intéressant, Paris a un effectif intéressant. Et ça, pour moi, ça fait la différence parce que pour le très très haut niveau, il faut avoir 20 grands joueurs et tous les postes quasiment doublés. Et Paris les a cette année. On l’a bien vu contre Madrid : vos trois stars ne sont pas là et j’ai rarement vu Madrid se faire bouger comme ça, honnêtement. Dans l’engagement, dans l’envie. J’ai presque envie de vous dire : le schéma tactique et la technique individuelle du joueur… J’étais au Parc, quand je vois ça, avec cet engagement-là, en Ligue 1, même sans 3 stars, ça va être dur pour tout le monde. Mais, il y a la jurisprudence Strasbourg. Parce que Strasbourg qu’on le veuille ou non, s’il n’y a pas le miracle Neymar, tu fais 0-0. Et la jurisprudence Lyon, où si tu n’as pas Neymar, tu fais 0-0. Donc quelque part, ce PSG est très paradoxal, mais surtout n’allez pas croire qu’avec des joueurs en moins, ça sera plus facile […] Que les têtes soient ailleurs avec le match de Ligue des Champions à venir ? J’espère que la motivation est la même parce que c’est quand même un métier fantastique que l’on fait, que font ces gars-là aujourd’hui. Moi, il y a 20 ans, à part Ronaldinho ou Pauleta, je n’ai pas eu de méga stars autour de moi, on va dire. Et on aimait tellement ce métier que quand on jouait Guingamp, Bordeaux ou Chelsea en Champions League, on avait les dents qui rayaient le parquet pareil. Aujourd’hui, j’espère vraiment… Après je ne les connais pas assez les mecs intimement… J’espère en tout cas que même si l’enjeu n’est pas le même, que la musique avant le match n’est pas la même, j’espère, si ce sont de vrais champions, que la motivation est la même. Quand on est Champion dans ce PSG-là, on doit être motivé comme à Bordeaux, comme à Madrid, comme à Galatasaray. Pareil. Advienne que pourra au prochain match. S’ils prennent un pet ce n’est pas grave. Mais chaque match doit être joué à fond parce que le monde entier te regarde, car c’est ça la réalité aussi. Je veux dire, si Neymar met 3 buts à Bordeaux, le monde entier va vous voir. Si Di Maria met un but à Bordeaux, le monde entier va le voir. Et si vous battez le PSG, le monde entier va vous voir. Tu vois, donc quand tu joues au PSG, tu as une responsabilité énorme à chaque match et j’espère que ça, ils l’ont compris ».

Jérôme donna également son pronostic pour cette rencontre.

« Ça a fait quoi l’année dernière, 1-1 non ? Paris s’en sort très bien deux fois… et pour Bordeaux s’il y a un nul, ce n’est pas un mauvais résultat. Donc je vais redire 1 partout. Briand pour Bordeaux et Neymar pour Paris ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des