Fahid Ben Khalfallah : « A l’époque, les Girondins, avec Jean-Louis Triaud, avaient une image froide et pourtant c’est le club le plus familial où je suis allé. Je suis tombé amoureux »

fahid-ben-khalfallah-20-07-2011-bordeaux—udinese-match-de-preparation–bayonne-20110721161447-8195

Pour Leero Sport News, Fahid Ben Khalfallah s’est souvenu de son transfert de Valenciennes aux Girondins de Bordeaux.

« A l’époque, les Girondins, avec Jean-Louis Triaud, avaient une image froide et pourtant c’est le club le plus familial où je suis allé. Je suis tombé amoureux de ce club […] Cette saison-là, je finis la saison avec 11 buts et 10 assists je crois avec Valenciennes, il y avait des clubs intéressés comme Rennes et Lyon. Après le match international où je joue contre la France, le téléphone sonne. Notamment Stuttgart s’était renseigné mais quand Bordeaux s’est positionné, je n’ai plus douté et j’ai foncé. J’arrive à Bordeaux après le départ de Blanc où l’équipe loupe l’Europe en ayant été leader à la trêve. Cependant, je me suis dit que l’effectif était de grosse qualité. Quand j’arrive fin août, le club avait déjà 2 ou 3 défaites et après on loupe l’Europe à pas grand-chose. Il faudra attendre l’année d’après. Personnellement, je n’ai pas fait de centre de formation, je viens de Amiens en D2 alors quand j’arrive à Bordeaux, je me dis que je signe dans un gros club et qu’il va falloir bosser ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des