Benoit Costil : « L’esprit de révolte en seconde mi-temps ? C’est le minimum »

Benoit Costil

Benoit Costil est revenu sur le changement de visage des Girondins entre la fin de la première période et la seconde période où les bordelais ont montré beaucoup plus de choses. « C’est le minimum. C’est ce qu’on se dit dans le vestiaire à la mi-temps. On peut perdre des ballons, on peut faire de mauvais choix, je ne dirais pas qu’il y a aucun problème sur ça car il faut en faire le moins possible, mais le minimum à la mi-temps c’est d’avoir une réaction, se révolter, ne pas accepter ce qu’on a pu faire en première mi-temps, ne pas accepter d’être menés. Et donc de tout faire pour aller au moins égaliser. L’objectif, à la mi-temps, il n’est pas d’égaliser mais d’aller gagner. Au final, on n’est pas si loin que ça, mais on ne peut pas se contenter de ça non plus ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des