Jaroslav Plasil : “J’arrivais dans un club où tout marchait, et on jouait la Ligue des Champions… C’était exceptionnel”

    Jaroslav Plasil

    Pour Le Point.G, Jaroslav Plasil s’est livré sur deux moments qui l’ont marqué au cours de sa carrière de joueur professionnel de football. « Je pense que c’est la sélection tchèque, d’avoir fait partie d’une équipe avec Nedved, et toute la clique c’était exceptionnel pour moi. J’ai eu vraiment beaucoup de chance. Le moment à Bordeaux, je pense que c’est la première année avec la Ligue des Champions. Avec l’équipe qui était en place, tous ces mecs-là… J’arrivais dans un club où tout marchait, on était à deux ou trois à arriver, et on jouait la Ligue des Champions… C’était exceptionnel ». Arrivé en 2009 à Bordeaux, il a donc connu le fameux quart de finale perdu face à Lyon, qui laisse encore aujourd’hui un gout d’inachevé à nombreux supporters bordelais. « Oui, complètement, il y aura toujours cette pointe d’amertume car l’équipe pouvait faire quelque chose cette année-là. Quasiment tous les joueurs avaient entre 25 et 30 ans, à part quelques mecs comme Ulrich (Ramé), Franck (Jurietti). C’était grâce à eux aussi que ce groupe marchait super bien ».

     

    Enfin, l’ancien milieu de terrain a connu deux clubs en France avec deux effectifs de qualité, Monaco et Bordeaux. Cependant, difficile pour lui de dégager l’effectif qui était le plus fort. « C’était presque au même niveau que l’équipe de Monaco qui a été finale de la Ligue des Champions, sauf qu’à Monaco j’étais très jeune, et je suis arrivé un peu plus âgé à Bordeaux, avec plus d’expérience. Je ne sais pas quelle équipe était la meilleure des deux, parce qu’il y avait aussi la sélection dans ma carrière, donc c’est difficile. Mais évidemment, ces trois équipes, c’est le Top3 pour moi ».

    Retranscription Girondins4Ever du Point.G épisode 3, avec GoldFM