Jaroslav Plasil : « J’arrivais dans un club où tout marchait, et on jouait la Ligue des Champions… C’était exceptionnel »

Jaroslav Plasil

Pour Le Point.G, Jaroslav Plasil s’est livré sur deux moments qui l’ont marqué au cours de sa carrière de joueur professionnel de football. « Je pense que c’est la sélection tchèque, d’avoir fait partie d’une équipe avec Nedved, et toute la clique c’était exceptionnel pour moi. J’ai eu vraiment beaucoup de chance. Le moment à Bordeaux, je pense que c’est la première année avec la Ligue des Champions. Avec l’équipe qui était en place, tous ces mecs-là… J’arrivais dans un club où tout marchait, on était à deux ou trois à arriver, et on jouait la Ligue des Champions… C’était exceptionnel ». Arrivé en 2009 à Bordeaux, il a donc connu le fameux quart de finale perdu face à Lyon, qui laisse encore aujourd’hui un gout d’inachevé à nombreux supporters bordelais. « Oui, complètement, il y aura toujours cette pointe d’amertume car l’équipe pouvait faire quelque chose cette année-là. Quasiment tous les joueurs avaient entre 25 et 30 ans, à part quelques mecs comme Ulrich (Ramé), Franck (Jurietti). C’était grâce à eux aussi que ce groupe marchait super bien ».

 

Enfin, l’ancien milieu de terrain a connu deux clubs en France avec deux effectifs de qualité, Monaco et Bordeaux. Cependant, difficile pour lui de dégager l’effectif qui était le plus fort. « C’était presque au même niveau que l’équipe de Monaco qui a été finale de la Ligue des Champions, sauf qu’à Monaco j’étais très jeune, et je suis arrivé un peu plus âgé à Bordeaux, avec plus d’expérience. Je ne sais pas quelle équipe était la meilleure des deux, parce qu’il y avait aussi la sélection dans ma carrière, donc c’est difficile. Mais évidemment, ces trois équipes, c’est le Top3 pour moi ».

Retranscription Girondins4Ever du Point.G épisode 3, avec GoldFM

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des