Paulo Sousa : “Nous avions des joueurs techniquement très évolués, dans la reconnaissance de l’espace, la prise de décision et l’expression”

    Paulo Sousa

    Paulo Sousa, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, a donné l’équipe avec laquelle il a connu le plus de plaisir.

    “La plus proche de ce que je voulais, c’est la Fiorentina. Nous avions des joueurs techniquement très évolués, et dans la reconnaissance de l’espace, la prise de décision et l’expression, ils avaient une vitesse extraordinaire. Et cela vous permet de surmonter tout obstacle individuel, sectoriel ou collectif. Il nous manquait beaucoup la dernière partie, qui était d’avoir plusieurs joueurs avec beaucoup de potentiel de finition. Je suis d’accord pour dire que l’Italie est l’un des championnats les plus difficiles pour entrainer. Il m’apparait que mes collègues, au niveau tactique, sont extraordinaires. Le football italien a développé une capacité tactique qui permet d’identifier les dynamiques au niveau individuel, collectif et sectoriel. C’est un football qui vise à reconnaître toute l’essence des autres pour pouvoir s’arrêter et, en peu de temps, en contre-attaque – qui est une grande essence du football italien – gagner des matchs. L’usure défensive est beaucoup plus émotionnelle. Ils essayent beaucoup de fermer les espaces pour potentialiser d’autres espaces à l’avant. Au niveau de la construction, le football entraîne une plus grande usure intellectuelle, parce que tu dois penser à chaque moment du jeu. Ça t’oblige à rester concentré plus longtemps oui. Au niveau de l’intensité intellectuelle, c’est-à-dire de la perception du poste, ils doivent être prêts à décider. Pour moi, ça fait une grande différence, et c’est l’une des choses les plus difficiles à faire”.

    Tribuna Expresso

    Traduction Girondins4Ever