Florian Brunet : “On aurait aimé qu’il se pose ces questions il y a un an”

    Nicolas de Tavernost

    Florian Brunet, auprès de Sud Ouest et sur le sujet du logo des Girondins de Bordeaux, que les nouveaux propriétaires ambitionnaient de changer, a expliqué que « les emblèmes, les couleurs et le logo sont sacrés. Le projet de nouveau logo semblait déjà dans les tuyaux. Notre rencontre a stoppé le processus. On a obtenu que le Virage Sud soit partie prenante et possède un droit de veto ».

    Il revint également pour le quotidien régional sur la lettre de Nicolas De Tavernost adressée à GACP il y a quelques semaines« On essaie de comprendre. On l’a rencontré lors de la vente du club, des échanges verbaux assez violents. Il avait l’air convaincu du projet. Un an après, il nous explique avoir des doutes. Est-ce le supporter ? Ce serait curieux. Est-ce qu’il y a une possibilité juridique ? On en doute. Y aurait-il un projet de reprise caché ? On serait éberlué, en bien ou en mal. En tout cas, on aurait aimé qu’il se pose ces questions il y a un an ».