Paulo Sousa : « J’ai toujours été un garçon très timide. J’ai aussi eu quelques contretemps avec certains journalistes parce que j’ai des valeurs humaines très fortes et rigides, comme l’honnêteté, la clarté et la franchise »

Paulo Sousa

Paulo Sousa, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, a toujours été un grand timide. A la question de savoir si d’avoir joué dans beaucoup de grands clubs en Europe, d’être à la télévision, et de parler aux journalistes, l’a aidé à surmonter sa timidité, le coach bordelais répond. 

« Ca m’a beaucoup aidé. La première étape était l’Italie, quand j’ai joué à Juventus. Au niveau des collègues et du coach lui-même, il a toujours été nécessaire que je m’exprime devant ce qu’était l’entraînement, le jeu et l’analyse du jeu lui-même. D’une certaine façon, j’ai réalisé que c’était important pour eux, vu ce qu’était mon football. C’était le premier grand pas pour m’exprimer. Sur le terrain, dans mon contexte, j’ai toujours eu la facilité de m’exprimer, mais à l’extérieur du terrain, même si je parlais aux journalistes, j’avais beaucoup plus de difficultés. J’ai toujours été un garçon très timide. J’ai aussi eu quelques contretemps avec certains journalistes parce que j’ai des valeurs humaines très fortes et rigides, comme l’honnêteté, la clarté et la franchise. Et il y a des choses qui me touchent beaucoup et avec lesquelles je suis très intransigeant. J’ai compris que ma justice n’était pas la justice des autres. Il fallait adoucir la relation. Mais il est un fait que je n’aime pas parler beaucoup, j’aime vivre sur le terrain, en tant que joueur et entraîneur ».

Tribuna Expresso

Traduction Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des