Joe DaGrosa : “Je suis président de Bordeaux, nous avons essentiellement divisé les votes à parts égales ( avec King Street et Fortress), mais j’ai un droit de veto”

    DaGrosa
    (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

    Pour Get French Football News, Joe DaGrosa s’est exprimé longuement sur sa relation avec King Street qui, lors de la fin du mercato, se serait opposé à un dernier transfert notamment en attaque, aux Girondins de Bordeaux.

    « Nous avons de très solides partenaires que ce soir King Street du côté des actions, et Fortress du côté de la dette. Nous avons tous compris que nous essayions de créer une entreprise solide et que nous devions tous accepter les pertes sur les deux ou trois premières années. Nous avons su garder les yeux grands ouverts, nous allons accepter ces pertes d’argent. Le plan est de créer une valeur de franchise. Et nous croyons que vous le faites en ayant une bonne équipe forte, alliée à un système d’académie qui vous aide à développer les talents… Je ne veux pas prendre exemple sur le PSG, mais ils ont beaucoup d’argent et ils le dépensent. C’est un modèle commercial différent du nôtre. Ils ont des objectifs différents au niveau de la direction et au niveau des actionnaires […]  King Street détient environ 86% du club, nous en possédons environ 14%, King Street a amené des investisseurs de son côté, mais les gens doivent comprendre que je suis président de Bordeaux, nous avons essentiellement divisé les votes à parts égales, mais j’ai un droit de veto. La bonne nouvelle est que nous travaillons de manière très constructive avec King Street, qui sont d’excellents partenaires. Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai beaucoup de mal à trouver de meilleurs partenaires… Sommes-nous d’accord sur tout ? Non. Mais travaillons-nous sur tout de manière constructive, absolument”.