Nicolas Le Gardien : « Le discours des dirigeants est d’abord de faire un effort sur la formation, pour que finalement, les meilleurs jeunes, ils arrivent du centre de formation des Girondins »

Yanis Hamoudi

En plus des nombreuses arrivées pour le groupe professionnel des Girondins de Bordeaux, les dirigeants bordelais ont également fait venir de nombreux jeunes pour la réserve, amenés à venir frapper à la porte du groupe pro. Nicolas Le Gardien, pour Sud Ouest, est revenu sur cette politique qui existe dans l’optique de faire des plus-values.

« Disons qu’il y avait une question avant ce mercato, qui était de se demander, comme le trading de joueurs était important dans le projet financier, le club allait miser seulement sur des joueurs à fort potentiel pour l’équipe première et faire une équipe première que de jeunes. Elle a répondu finalement que non, car la plupart des joueurs sont plus expérimentés, qui ont du vécu et n’ont pas spécialement, un potentiel de revente extraordinaire. Et sur le marché de jeunes à potentiel, qui reste une part importante de marché, elle n’a pas pu investir énormément par manque d’argent. C’est-à-dire qu’elle a investi au mois de janvier avec Raoul Bellanova puisqu’il valait 1 million d’euros, puis il y a eu Yacine Adli qui a coûté 5 millions d’euros. Elle a investi sur ce marché, mais sans beaucoup d’argent, donc elle a misé sur beaucoup de coups, sur des jeunes joueurs, ou des joueurs qui étaient libres, sur les joueurs tourangeaux où le club de Tours a perdu son statut pro pour raison d’une descente en N3. Il y a eu des opportunités comme ça, pour des joueurs qui ont signé des contrats pros, qui vont d’abord devoir faire leurs preuves en réserve, dont certains arriveront à grimper les échelons et à renforcer l’équipe première, et avec à terme, l’idée qu’il y en a un qui va exploser et va permettre de faire une vraie plus-value. D’autres vont permettre d’autres plus petites plus-values, sachant que dans le projet, il y a aussi et les dirigeants disent aussi que c’est leur priorité, l’idée de faire monter les joueurs du club en équipe première et que ces joueurs-là, à l’image de Jules Koundé, une fois qu’ils seront vendus vont permettre d’autofinancer le projet. Donc ce ne sont pas que des jeunes qui viennent de l’extérieur. Le discours des dirigeants est d’abord de faire un effort sur la formation, pour que finalement, les meilleurs jeunes, ils arrivent du centre de formation des Girondins. Parce que l’un des faits marquants de l’été, ça a été le renouvellement complet pratiquement des encadrants des jeunes sous l’égide de Souleymane Cissé, qui est directeur technique et une refonte des méthodes de formation. Ca, ça doit porter ses fruits à moyen terme, afin de sortir des joueurs, qui aideront l’équipe première ou qui aideront par des éventuelles ventes, le club à s’autofinancer.

Sud Ouest

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des