Paulo Sousa : “Je voulais devenir un coach, mais avec une méthode différente”

    Paulo Sousa

    Paulo Sousa, après sa carrière de joueur, a débuté une carrière d’entraineur, lui qui est aujourd’hui le coach des Girondins de Bordeaux. Mais le portugais a longtemps étudié le poste, dans différents pays, avant de se lancer.

    « Je me suis beaucoup investi quand j’ai eu l’opportunité de travailler avec le Président de la Fédération (portugaise). En même temps, j’ai participé à beaucoup de séminaires à l’UEFA, avec notamment la présence d’entraineurs de clubs ou de sélections. J’ai fait ça pendant six ans, afin d’essayer de comprendre au maximum. L’UEFA m’a donné cette opportunité d’aller dans de nombreux pays pour comprendre les projets de ces pays dans le football, j’ai interviewé des personnes pour savoir pourquoi ils faisaient telle ou telle chose, des clubs aussi, au niveau des projets des académies aussi. Et cela m’a énormément grandir, me donnant ainsi une autre vision des choses. En même temps, nous développions un projet pour les clubs portugais, avec l’UEFA. Nous avons essayé de trouver de nouveaux types de méthodes en parlant avec les gens, pare que je voulais devenir un coach, mais avec une méthode différente. Ensuite, j’ai eu des opportunités. La première décision que j’ai eu à prendre, c’était de prendre l’équipe nationale de jeunes (-16 ans). Dans un des séminaires des sélectionneurs à Vienne, je suis resté de nombreuses heures avec le sélectionneur de l’Angleterre, Fabio Capello. Quand il est revenu en Angleterre, il a parlé à différentes personnes et j’ai eu des opportunités dans ce pays. C’était une opportunité de grandir pour moi. Ce n’était pas facile, mais c’était quelque chose qui m’a vraiment aidé ».

    Une des deux opportunités était Swansea.

    « Nous avons ensemble une année fantastique. Nous avons réussi, après 27 ans, à réaliser le meilleur finish, les meilleurs résultats en termes de points pour arriver aux play-offs. En Angleterre, vous avez besoin de personnes qui vous guident, vous aident à prendre de meilleures décisions, pour être sûr que ce que vous prévoyez va se passer […] A Swansea, plusieurs choses étaient très difficiles pour moi. Les infrastructures étaient vraiment pauvres, il pleuvait beaucoup… C’était très difficile de s’entrainer dehors, il fallait le faire en intérieur. Notre vestiaire était un lieu commun à plusieurs sports différents. Il n’y avait pas une vraie place pour travailler. Mais sportivement, quand il vous manque un ou deux joueurs, on perd la continuité. Mais en même temps, tout ce que nous avons vécu était sympa. Au final, et avec du recul, j’ai beaucoup regretté de quitter Swansea ».

    Stakhanov

    Traduction Girondins4Ever