Julien Cazarre : “Non seulement il dépense 7M€, mais en plus il vend pour 34M€ ! C’est-à-dire que le mec se fait 27M€ de cash ! Tu m’étonnes qu’il est milliardaire le mec !”

    Joseph DaGrosa
    (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

    Julien Cazarre, dans sa chronique dans Team Duga, a dressé le portrait de Joseph DaGrosa, et le rachat des Girondins de Bordeaux.

    « Est-ce qu’on pouvait s’y attendre, ou pas ? Quand il est arrivé DaGrosa, la classe, ça envoyait… Jean, baskets, cool, casquette des Knicks, chewing-gum, Ray-Ban : ‘moi je suis là pour une bonne raison, je veux gagner et faire des Girondins de Bordeaux un club de classe mondiale’. Alors, il n’a pas rajouté avec Jimmy Briand, Nicolas De Préville et compagnie… Non, il n’a quand même pas voulu passer pour un con complètement. Parce qu’il savait qu’il en avait sous la semelle le mec. ‘Moi, je suis milliardaire, je vais envoyer du lourd’. Déjà, il commence, staff technique. Il prend un gros espagnol barbu, en général ça fait sérieux. Alors, tu vas me dire, Zubizarreta, ce n’est pas un bon exemple, je suis d’accord. Mais à part ‘Z(o)ubi’, l’espagnol barbu ça fait sérieux. Et en plus derrière un entraineur. Le mec ne prend pas René Girard ou Elie Baup, il prend Paulo Sousa. Le problème de DaGrosa c’est que les coaches portugais, c’est comme la Tectonic, et les pantalons taille basse, ça a été à la mode, mais c’est ringard, c’est fini, il ne faut plus le faire, ça ne marche plus. Mais bon, il se dit que là, c’est différent, parce qu’il est super classe. Il est hyper bien sapé, on dirait Zizou en mieux, et surtout il a joué à Milan, Dortmund, la Juve, donc il va pouvoir gérer les stars. Et les stars, on va vous en donner ! Parce qu’attention, le mec est milliardaire ! Là tu te dis le mec, c’est la première année, il n’y a pas de fair-play financier, il va te balancer du lourd ! Et il ne met pas 20 millions, pas 30 millions, pas 40 millions, il met 7 millions ! En gros, c’est la troisième plus faible dépense de transferts de l’année de Ligue 1, derrière Dijon et Brest. Et le pire c’est que le mec, non seulement il dépense 7 millions, mais en plus il vend pour 34 millions ! C’est-à-dire que le mec se fait 27 millions d’euros de cash ! Tu m’étonnes qu’il est milliardaire le mec ! Il n’a pas menti, il a dit qu’il était venu pour gagner… Il a gagné 27 millions ! Lui, il va avoir un nouveau yacht, pendant que toi tu seras en train de t’emmerder au stade ! Jusqu’à la fin du mercato, il y avait des petits noms, tu ne les connais même pas… Et au final il y a rien. Mais s’il n’y a rien, balance une rumeur un peu plus sympa ! Balance Dybala ou Coutinho… Au moins, tu fais rêver les mecs ! Là, tu te dis, lui, si ça continue comme ça, ça va être le feu à Bordeaux ! Eh bah non. Tu sais pourquoi ? Parce que Bordeaux, là où il a de la chance, c’est que c’est un club où les supporters, quand ça gagne, ils sont contents… Mais alors si ça perd, ils s’en foutent ! La chance de DaGrosa, c’est que ça va servir à rien qu’il soit là, il va prendre du pognon et les bordelais continueront d’aller au Cap Ferret, manger des huîtres du Bassin d’Arcachon, avec leur pull sur les épaules ».