Un dirigeant bordelais : “En quatre mois, on a quand même pris Mexer, Kwateng, Bellanova, Benito, Hwang et Koscielny”

    Joseph DaGrosa, Hugo Varela, Alain Yassine

    La fin du mercato actée, l’heure du bilan a sonné et on peut compter des départs comme Jules Koundé, Valentin Vada, Lukas Lerager ou encore Zaydou Youssouf. Cependant, ce n’était pas vraiment ce qui avait été annoncé par les dirigeants des Girondins et plus particulièrement Joe DaGrosa. Un dirigeant bordelais a soufflé à l’Equipe que ce mercato avait été ainsi car « Certains dossiers ont été plus longs que d’autres parce que Monaco, par exemple, a pris du temps avant de décider de faire ou non Kamano Mais en quatre mois, on a quand même pris Mexer, Kwateng, BellanovaBenito, Hwang et Koscielny ».

    Le vrai fond du problème lors de ce mercato est le portefeuille disponible. Quand on voit que les ventes ont généré quasiment 35 M€ et que seulement 7 M€ ont été réinvesti, on peut se poser des questions. Le quotidien sportif souligne que King Street a fermé à double tour le robinet des investissements, ce dont Paulo Sousa demandera les raisons lors de son entretien avec les “big boss”. Cependant, du côté du fonds d’investissement, on tempère. « On ne voulait pas prendre un joueur pour prendre un joueurOn voulait faire un joueur seulement si on le désirait vraiment ».