Julien Faubert: « Ils ont un joyau entre les mains. Ce qui me dérange juste, c’est de voir ce stade vide. Il y a toujours le noyau du Virage Sud… »

FRANCE-STADIUM-EURO-2016-BORDEAUX

Girondins de Bordeaux's players Marc Planus and Julien Faubert visit Bordeaux's new stadium, on March 23, 2015 in Bordeaux. The stadium, which is to be inaugurated on May 2015, will host five games of the Euro 2016 European football championship. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Nous sommes revenus avec Julien Faubert sur la restructuration des Girondins de Bordeaux ces derniers mois avec l’arrivée d’un directeur sportif, un staff élargi, un centre de formation rénové et la politique d’attirer des jeunes talents. Pour l’ancien bordelais, c’était nécessaire.

« Si on fait une métaphore, c’est comme quand on achète une nouvelle voiture qui a déjà servi, on regarde un peu partout, on essaie de voir les défauts. Ils arrivent avec un état d’esprit différent donc c’est normal ces changements. Après, je pense que depuis quelques années, le centre de formation marche un peu moins bien. Je pense qu’il reste quand même des opportunités à Bordeaux au niveau des jeunes. Au niveau du recrutement, je pense qu’il y a eu des flops, comme il peut y en avoir partout, mais là, je pense qu’il y en a eu pas mal. Ils veulent amener de la stabilité et je pense qu’ils ont un joyau entre les mains. Quand on reprend un club comme les Girondins, Lyon ou autres, on sait qu’on a une valeur sûre au niveau du football mais aussi des richesses de la ville. Moi, ce qui me dérange juste, c’est de voir ce stade vide. Il y a toujours le noyau du Virage Sud… Après Bordeaux, ce n’est pas forcément une ville de football, mais ce stade magnifique mérite d’être rempli et pour ça il faut des résultats. Et je peux comprendre les gens qui ne veulent pas venir voir leur équipe perdre ou faire très souvent des matchs en dents de scie. Moi, j’ai toujours connu un stade plein à Chaban donc ça fait bizarre ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Julien ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des