Ulrich Ramé : « Les nouveaux propriétaires considèrent l’équipe féminine comme une équipe pro. Ils visent le haut du tableau »

Féminines

Les nouveaux propriétaires des Girondins ont de grosses ambitions pour les féminines. Pour l’instant, ce début de mercato le prouve, d’abord grâce à une augmentation du budget. Aujourd’hui il atteint 1.5 millions, c’est le double de la saison dernière. En 2016, pour donner une idée, il était de 250 000€. Même si on est encore loin de Lyon (entre 7 et 8 millions d’euros), le club a réussi à attirer cinq internationales : Charlotte Bilbault, Inès Jaurena, Estelle Cascarino, Ouleymata Sarr et Khadija Shaw. Il ne faut pas oublier aussi que le club a réussi à convaincre Claire Lavogez de rester, alors qu’elle était convoitée, notamment par des clubs italiens. Ulrich Ramé explique. « On va rester sur le même nombre de contrats que la saison dernière (20), quatorze joueuses ont été conservées, une joueuse des moins de 19 ans (Axelle Touzeau) a été intégrée. L’objectif du mercato était de se renforcer avec des éléments qui ont du vécu international et des jeunes avec énormément de potentiel […] Les nouveaux propriétaires considèrent l’équipe féminine comme une équipe pro. Ils visent le haut du tableau. Mais ce n’est pas nouveau, les filles, depuis trois ans, sont totalement intégrées dans le club, elles s’entraînent depuis deux ans au Haillan. Depuis un an, les moyens mis à disposition sont très bons […] Pedro Martinez Losa a une expérience importante dans le foot féminin, il a connu différents Championnats et apporte une autre vision». 

L’Equipe

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des