Lilian Laslandes : « On s’attirait les gloires quand on marquait un ou deux buts ou même des triplés, mais c’était surtout un super groupe »

648x415_attaquant-international-olympique-lyonnais-sylvain-wiltord-15-novembre-2006-lors-match-amical-bleus-face-grece

Ce que les supporters des Girondins de Bordeaux retiennent de cette saison 1998-1999, c’est bien sûr l’entente entre Sylvain Wiltord et Lilian Laslandes, qui ont inscrit 37 buts à eux deux. Ce dernier se remémore. « Il y a une chose qu’on disait souvent avec Sylvain. On s’attirait les gloires quand on marquait un ou deux buts ou même des triplés, mais c’était surtout un super groupe. On a eu la chance d’être les finisseurs. Cette année-là, on avait une à trois occasions chacun par match ». Lilian revint également sur cette passe décisive qui naît d’un retourné acrobatique face à Marseille lors de la victoire 4-1 à Lescure. « Je vois cette action bien menée, le centre un peu long. On est en surnombre devant le but, alors je me dis qu’il faut tenter quelque chose pour que le ballon reste dans cette zone… Bon, je ne pensais pas marquer le but, ne vous inquiétez pas, je ne l’ai jamais pensé (rires). Je veux remettre le ballon en jeu avec ce geste. Après, dans le match, j’ai deux autres occasions que Porato me sort… et il me les sort vraiment bien sinon c’était au fond ». 

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des