Lilian Laslandes : « Certains allaient un petit peu plus loin dans la nuit mais après, les premiers sur le terrain à l’entraînement, c’était nous »

Lilian Laslandes

Lilian Laslandes, malgré les années, a conservé de très bonnes relations avec ses anciens coéquipiers qui ont remporté le titre avec lui. « Quand on se revoit, de suite on reparle de cette année-là, des anecdotes de l’époque pendant les stages, la saison… Il fallait le vivre pour pouvoir le croire et c’est ce qui nous lie aujourd’hui ».

François Grenet avait glissé une anecdote à son sujet dans une interview accordée à l’Equipe sur les sorties en soirées où il pliait des rugbymans. « Après les matchs, on ne s’est jamais caché. On avait notre train-train habituel. On se retrouvait toujours au restaurant à 7–8 joueurs. Ça faisait une vie de groupe. Bon après, certains allaient un petit peu plus loin dans la nuit mais après, François l’a dit, les premiers sur le terrain à l’entraînement, c’était nous. Ça nous est tous arrivé de finir à 4–5 heures du matin… ».

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des