Christophe Monzie : “Younousse Sankharé et Sergi Palencia ne seront peut-être plus là l’an prochain et pourtant, on a vu tout le bien qu’ils faisaient à cette équipe”

    bandicam 2019-05-24 21-50-59-091

    Christophe Monzie est revenu sur le dernier match des Girondins de Bordeaux de la saison, remporté à Caen (0-1).

    « Heureusement, il n’y aura pas une série de sept défaites, grâce à un but de Younousse Sankharé. Aussi bien le buteur que le passeur, Sergi Palencia, sont deux garçons qui ne seront peut-être plus là l’an prochain et pourtant, on a vu tout le bien qu’ils faisaient à cette équipe. Bordeaux n’a pas fait un match parfait à Caen, mais c’est certainement sur la phase retour le meilleur match qu’ils ont fait à l’extérieur : le plus plein. A Caen ils ont beaucoup plus maîtrisé la rencontre que face à Angers, leur dernière victoire à l’extérieur, ils ont fait bon usage de la possession de balle. Ca ne s’est pas résumé à une batterie de passes dans leur propre camp et le plus souvent en retrait. Il y a eu des occasions de but, et je pense à ce une-deux avec Jaro Plasil qui a été excellent sur ce dernier match, on l’a vu partout. Il n’a pas raté ses adieux aux Girondins avec cette victoire. Il a été parmi les meilleurs bordelais […] Les Girondins ont joué le jeu, ils n’ont pas faussé le championnat, ils ont gagné. Et il fallait car on était vraiment très mauvais à l’extérieur, c’était seulement la troisième victoire à l’extérieur de la saison. Et on attendait ça depuis le 15 janvier à Angers. Ce fut un match assez satisfaisant, et cela a donné l’occasion de vérifier que lorsque cette équipe bordelaise ressemblait à une équipe type – et je ne fais pas du racisme anti-jeune – avec de l’expérience… Il n’y a pas de secret, cette équipe avait plus de consistance, elle a perdu nettement moins de ballons au milieu, elle avait beaucoup plus de verticalité dans le jeu. Younousse Sankharé qui n’avait pas joué depuis fin mars à Amiens, avait faim de ballons. On a vu aussi un François Kamano tenter des débordements, chose qu’on ne lui avait pas vu faire depuis bien longtemps. Les trois de derrière ont fait un match à zéro faute. Même Igor Lewczuk s’est tout de suite mis au niveau de ce match […] C’est mieux donc que de terminer par sept défaites consécutives, mais ce succès ne suffira pas à gommer une saison qui a été très médiocre ».

    ARL FM

    Retranscription Girondins4Ever