Paulo Sousa : « Pour changer cela, vous avez besoin d’installer une nouvelle méthode de travail, pour remplacer les vieilles habitudes, les routines »

Paulo Sousa

Paulo Sousa est un entraîneur ayant une philosophie particulière du jeu avec notamment son système en 3-4-3. Ainsi, lorsqu’il arrive dans un club dont les joueurs ont déjà des habitudes, celui-ci doit amener les joueurs à perdre leurs habitudes pour en posséder d’autres. De plus, son système de jeu requiert une grande discipline et une intelligence footballistique de la part des joueurs. C’est ce qu’il explique :

« C’est pour cela que quand j’analyse un joueur, c’est pour comprendre comment je peux l’aider à progresser. Mes joueurs ont besoin d’être tactiquement intelligents, parce qu’il y a beaucoup de complexités à prendre en compte dans le jeu. D’abord, il faut connaître son environnement, ses coéquipiers et leurs qualités, et commencer à travailler simplement, avant de compliquer de plus en plus les choses. L’idéal est de parvenir à donner aux joueurs des clés pour qu’ils réussissent le plus vite possible. La réussite, c’est lorsque le joueur reconnaît qu’il progresse en faisant les bonnes choses, et qu’avec ses coéquipiers, il pourra obtenir des résultats. Parce que les résultats doivent être la conséquence des progrès individuels et collectifs, OK ? Parfois, cela prend plus de temps. Pourquoi ? (Il se lève) Imaginez que les hémisphères de votre cerveau représentent l’un le présent, l’autre le passé : le présent est la conscience, le passé est le subconscient. OK ? Le joueur est habitué à faire quelque chose. Où va-t-il ? Dans son subconscient. C’est comme un ordinateur, vous écrivez, vous sauvegardez. Pour changer cela, vous avez besoin d’installer une nouvelle méthode de travail, pour remplacer les vieilles habitudes, les routines, par de nouvelles choses. Cela peut prendre trois, quatre ou cinq ans. Mais ce n’est pas si simple, car certains joueurs ont des difficultés à formater leur ordinateur. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas habitués à penser et analyser. Ceux qui y parviennent sont des personnes proactives. Ils attendent plus que ce qu’il se passe à l’entraînement. Ils ont besoin de comprendre le pourquoi, et dès que c’est clair pour eux, ils se préparent en conséquence pour les matchs. C’est pour cela que certains joueurs apprennent plus rapidement que d’autres. Lorsque je vous ai parlé de la complexité du jeu, tout à l’heure, je pensais aux cerveaux. Vous comprenez ? »

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur So Foot

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des