Bixente Lizarazu : “Le bon raisonnement c’est de ne pas chercher à comparer. Dans le tennis on ne compare pas le tennis féminin avec le tennis masculin”

    asseyi

    Bixente Lizarazu va commenter la coupe du Monde féminine qui aura lieu en France avec Grégoire Margotton et Camille Abily. L’ancien latéral bordelais qui a l’habitude de commenter les garçons ne veut pas se laisser tenter à effectuer des comparaisons.

    “On n’est pas là pour comparer les filles avec les garçons. C’est du foot ! Ce qui est fantastique dans le foot c’est que c’est un sport où le scénario n’est pas écrit à l’avance. Tu peux mener sur une première période et te faire exploser sur la deuxième. Il va se passer exactement la même chose avec les mêmes émotions.Ce sera pareil. Il y aura des schémas tactiques. Il y aura du jeu en triangle. Il y aura des tacles. C’est le même sport ! Comme chez les garçons il y aura des erreurs défensives. Il y aura des erreurs techniques. Comme chez les garçons ce sera la même chose. Le bon raisonnement c’est de ne pas chercher à comparer. Dans le tennis on ne compare pas le tennis féminin avec le tennis masculin. C’est un spectacle à part entière qu’on regarde. On ne compare pas les performances. C’est l’évolution du sport aussi. Le foot a démarré tard. Le foot féminin a démarré tard. Comme on pourrait dire que le football masculin en Chine vient à peine de démarrer. Il y a tout un travail à faire. Il y a toute une organisation à mettre en place pour que ça évolue. C’est tout à fait normal. Aujourd’hui on a un beau championnat de France. Jean Michel Aulas a été visionnaire quand même. Il a vu le truc avant tout le monde. Les Anglaises se développent aujourd’hui beaucoup au niveau du championnat. Les espagnoles. Les Allemandes cela fait longtemps. Aux Etats-Unis le football féminin est plus important que le football masculin”.

    Championsdudigital