Alain Giresse : « Je fais partie des oubliés. Peut-être que le nombre de buts que j’ai marqués, de matches avec les Girondins, ça ne lui parle pas… »

Joe DaGrosa

Alain Giresse est revenu sur ses propos concernant l’absence de titre d’Ambassadeur des Girondins de Bordeaux, alors qu’il avait été reçu par la direction américaine du club au scapulaire.

« C’est un bouleversement la prise de ce club par les américains. Chaque club a son identité, son mode de fonctionnement, son histoire. Et là, pour le moment, il faut que tout se mette en place. Je ne vais pas ouvrir un chapitre qui m’est totalement personnel mais… J’ai rencontré à leur demande les propriétaires américains, qui m’ont demandé comment était ce club, sa philosophie, sa façon de fonctionner. Et puis derrière cela, et je ne réclamais rien, surtout pas un poste d’entraineur, jamais ! Et pour des raisons qui me sont propres, je ne pourrai jamais être évincé d’un club comme Bordeaux, je ne pourrais pas l’accepter. Derrière cet entretien, j’entends que le propriétaire évoque le fait qu’il allait s’entourer sur le plan moral des anciens. Et je fais partie de la liste des absents, des oubliés. Peut-être que le nombre de buts que j’ai marqués, de matches avec les Girondins, ça ne lui parle pas. Alors, on va me dire que je suis amer… Mais à ce moment-là, ce n’est pas la peine de vouloir me rencontrer. Un titre honorifique, oui, que je fasse partie des ambassadeurs, ça peut me flatter, oui. Alors, avant, je ne l’avais pas ce titre, mais avant c’était de fait, avec des gens qui étaient du terroir, un Président qui était du terroir, tout un fonctionnement du cru. Il y avait une logique évidente. Là, dans un changement et évoquant le fait qu’on va faire appel aux anciens… Ce n’est pas nous qui allons diriger le club… ».

BeIN Sports

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des