Carlos Henrique : “Il sortait tout le temps. Il avait besoin de danser, de boire, même seul dans sa chambre”

    Souleymane Diawara portrait Girondins Bordeaux

    Carlos Henrique s’est souvenu du joueur le plus fou qu’il a côtoyé lors de sa carrière de joueur. Un de ses anciens coéquipiers sous le maillot bordelais. “Le joueur le plus fou ? Souleymane Diawara, encore lui. Il sortait tout le temps. Il avait besoin de danser, de boire, même seul dans sa chambre. Après un match de Coupe de France qu’on a gagné péniblement, Laurent Blanc était furieux : ”C’est fini la fête, je ne veux plus que vous sortiez !” Pendant plusieurs semaines “Souley” était triste, il avait mal à gorge, il ne jouait pas bien. Je lui ai demandé ce qu’il se passait. Il m’a dit : “Je ne sais pas, pourtant je suis sage, comme le coach l’a demandé…”. Jean-Louis Gasset est allé le voir pour l’autoriser à ressortir. Et on a retrouvé notre Souley !”.

    L’Equipe