Alain Giresse : « J’aurais aimé à titre honorifique devenir ambassadeur comme Papin. Il n’a pas dû lire le bon CV »

Joseph DaGrosa et Jean-Pierre Papin

Alain Giresse a rencontré la nouvelle direction des Girondins de Bordeaux il y a quelques mois. Alors qu’une rumeur faisait état d’un rôle d’Ambassadeur du club comme c’est actuellement le cas pour Jean-Pierre Papin ou Niša Saveljić, l’ancien attaquant bordelais, désormais sélectionneur de la Tunisie, s’est confié sur ce rendez-vous qui n’a… rien donné.

« C’est un sujet très sensible et délicat pour moi. Oui j’ai rencontré le nouveau propriétaire américain en septembre dernier, avant le rachat, pour évoquer le club et ce qu’il représentait. Comme chaque club possède son identité et ses racines, je pouvais en parler à quelqu’un qui vient d’un autre pays. J’aurais aimé à titre honorifique devenir ambassadeur comme Papin. Ce n’est pas faire preuve d’orgueil mal placé, ça n’aurait pas changé ma fonction actuelle […] Je n’ai rien refusé aux Girondins car je n’ai eu aucun retour après cet entretien. Ce titre honorifique… ça flatte toujours. J’ai lu que ce nouveau dirigeant voulait s’entourer d’anciens pour valider l’histoire du club. Il n’a pas dû lire le bon CV du joueur qui a disputé le plus de matches et a inscrit le plus de buts. Je n’ai rien contre Jean-Pierre (Papin) même si pour moi, il représente plus l’histoire de Marseille que de Bordeaux ».

L’intégralité de l’interview sur Goal 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des