Jaroslav Plasil : « J’espère que tout le monde y pense, au maintien. C’est toujours mieux d’y penser pour ne pas être surpris après »

Jaroslav Plasil

Jaroslav Plasil est revenu, en conférence de presse, sur sa frappe face à Angers, enlevée au dernier moment par Maxime Poundjé, alors qu’elle prenait le chemin du but.

« J’aurais préféré que ça rentre, mais je me fais une raison, je n’ai jamais trop eu de chance dans ça (sourire). Ça ne m’a pas surpris plus que ça, mais j’aurais préféré que ça rapporte au moins un point à mon équipe. Ça sera peut-être pour une prochaine fois […] Si j’ai chambré Maxime ? Non, non. Il n’y avait pas la place pour chambrer. Il y avait de la déception et c’était déjà assez compliqué comme ça pour moi de mon côté ».

Les Girondins ne comptent que 38 points et ne sont pas encore assurés du maintien. Chose à laquelle pense toujours Jaro.

« Complètement oui. Moi j’y pense. Mathématiquement, nous ne sommes pas encore sauvés. Il faut assurer les points, même si c’est à Lille. L’équipe est capable d’aller gagner là-bas. Si on gagne ou si on prend un point, on arrêterait déjà la série de défaites ».

ARL FM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des