Jaroslav Plasil : avenir indécis en tant que joueur et souvenirs avec les Girondins de Bordeaux

    FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-DIJON
    Bordeaux’s US owner Joe Da Grosa (R) poses with Bordeaux’s Czech midfielder Jaroslav Plasil who played his 400th match in French L1 prior to the French L1 football match between Bordeaux and Dijon on January 20, 2019 at the Matmut Atlantique stadium in Bordeaux, southwestern France. (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

    Voici les propos complets de l’annonce de l’arrêt de Jaroslav Plasil avec les Girondins de Bordeaux en tant que joueur professionnel.

    “C’est ma dernière conférence de presse ici je pense. Donc oui. Vous le saurez bientôt si je continue ou si j’arrête ma carrière. Il reste trois matches. Moi, je reste concentré. On verra bien. Le plus important, ça reste de faire le maximum pour prendre un maximum de points sur les trois derniers matches pour essayer de finir le plus haut possible pour le club et pour les supporters aussi. Ce n’était pas une année facile pour eux non plus […] Si je vais continuer à jouer ? Comme je l’ai dit, je vais voir ce qu’il se passe. Je suis concentré sur les trois matches. Je n’ai pas d’annonce à vous faire […] Je suis focus sur ce qu’il y a à faire, donc là sur les trois matches. C’est super important pour moi personnellement, pour le club et pour les supporters aussi”.

    Est-ce que cette ultime saison bordelaise fut la plus compliquée ?

    “C’est pour ça qu’il y a des jeunes joueurs qui sont là. Il faudra qu’ils prennent exemple sur ça aussi. C’est aussi dans les moments difficiles qu’on remonte après”.

    Quoi qu’il en soit, il ne retiendra que le meilleur de son long passage bordelais.

    “Je retiendrai plein de choses. J’ai rencontré plein de gens qui sont toujours là. C’est ça qui est important. Après, avec le club, ce n’était pas des années de tout repos. Mais il y a des choses magnifiques, comme la Ligue des Champions, comme le titre de la Coupe de France. Le match à Prague ? On a pris une petite leçon mais j’étais content de jouer devant mes parents, ma famille”.

    ARL FM

    Retranscription Girondins4Ever