Christophe Monzie : « Tous les joueurs qu’on a lâchés brillent ailleurs… Avaient-ils toutes les conditions dans le relationnel au quotidien, pour avoir envie de se dépasser ? »

Laborde

Photo FCGB

Christophe Monzie a expliqué que les maux actuels des Girondins de Bordeaux n’étaient que des conséquences de beaucoup d’erreurs des années précédentes.

« Si en interne on est en train de faire une grande lessive au niveau de l’organigramme du club, au niveau de l’équipe première ce n’est pas le moment, mais on est peut-être en train de payer au prix fort sur cette fin de saison une multitude d’erreurs dans le recrutement qui ont été faites depuis 3-4 années. Tous les joueurs qu’on a lâchés, qui sont partis, brillent aujourd’hui sous d’autres cieux. Il n’y en a pas un seul qui n’a pas réussi dans la destination qu’il a pris. Je pense à Wahbi Khazri, Nicolas Pallois, Gaëtan Laborde, et je vais arrêter là. Si ces joueurs ont réussi et parfois très vite après leur départ, il faut peut-être aussi se poser les vraies questions. Avaient-ils toutes les conditions requises dans le relationnel, au quotidien, pour avoir envie de se dépasser ? On a l’impression que dans l’équipe actuelle, à part deux ou trois garçons qui pensent à l’avenir et qui veulent sauver le club – comme Pablo, Benoit Costil – que tous les autres s’en foutent éperdument. Ça peut se comprendre dans le sens où dans deux mois certains d’entre eux ne seront plus là, mais ils sont professionnels, oui. On a aussi tellement dit qu’à la fin de la saison de toute façon il y aurait une grande lessive, qu’il faut aussi se mettre à leur place, la place de ceux qui sont là depuis longtemps, des vrais bordelais même s’il n’y en a plus beaucoup ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des