Christophe Monzie : “C’est vraiment grave ce que l’on a vu, un non-match de plus cette saison”

    Christophe Monzie

    Christophe Monzie, journaliste pour ARL, est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux à domicile face à Angers.

    « Le résultat d’Angers ? Comme d’habitude… Cela fait quatre ans qu’ils sont remontés en Ligue 1, et quatre ans qu’ils n’ont pas perdu en Gironde. On n’a pas fait exception à la règle. Bordeaux n’a toujours pas battu cette équipe au Matmut Atlantique. Ils étaient venus en Gironde pour prendre quelque chose. Ils n’étaient pas sur une dynamique extraordinairement bonne, mais quand même meilleure que celle des Girondins. Sans fermer le jeu, et sans mettre des coups, les angevins sont repartis logiques vainqueurs. Certes, si on regarde les statistiques, on dira qu’ils ont marqué sur leur seule frappe cadrée, mais Bordeaux n’en a cadrées que deux, deux de Yassine Benrahou qui a certainement été, avec Costil et Pablo et quelques éclairs de De Préville, l’un des rares Girondins à jouer à peu près sur sa valeur samedi. C’était tellement timide et insignifiant qu’hormis le fait que c’étaient des frappes cadrées, on ne peut pas retenir grand-chose de plus de positif. C’est vraiment grave ce que l’on a vu, un non-match de plus cette saison. On était sur les mêmes standards que ce que l’on a vu à Nantes, à domicile contre Guingamp, à Rennes, à Montpellier, à Amiens… Beaucoup de matches où Bordeaux était hors-sujet. Ça pose vraiment beaucoup d’interrogations sur la motivation réelle, les comportements. Benoit Costil disait que le problème était les joueurs, je ne suis pas loin de lui emboîter le pas. Il y a eu des comportements difficilement admissibles samedi soir […] Ce match était d’un ennui abyssal. Il n’y avait aucun rythme, aucune action, et une pauvreté dans le jeu qui inquiète…”.

    ARL

    Retranscription Girondins4Ever