Willy Sagnol : “Si vous êtes à Bordeaux avec des staffs de 3-4 personnes, vous ne vous occupez pas que du terrain…”

    Sagnol2

    Willy Sagnol s’est exprimé sur le métier de coach, à savoir si c’était un métier vraiment dur à vivre. Voici la réponse de l’ancien coach des Girondins de Bordeaux.

    “Je ne sais pas. Si vous êtes entraîneur au Real ou au Bayern, vous avez des staffs de 10-12-15 personnes, la fonction devient plus légère. Si vous êtes à Bordeaux avec des staffs de 3-4 personnes, vous ne vous occupez pas que du terrain. Il faut gérer les problèmes familiaux des joueurs, les soucis de la pelouse d’entrainement… Plein de choses où vous allez perdre beaucoup d’énergie et de temps. Dans beaucoup de clubs, vous arrivez et vous ne savez pas ce qui se passe. La pelouse est nickel, les joueurs sont bien et on s’occupe juste de les rendre meilleurs […] Mes enfants et ma femme vivent beaucoup mieux ma vie d’aujourd’hui que celle d’entraîneur. Entraîneur, que ce soit une victoire ou une défaite, c’était pareil. Dès que j’avais fini un match, je m’intéressais à ce qu’on allait faire le lendemain à l’entrainement, puis sur le lendemain et encore le surlendemain pour le prochain match. Quand j’étais entraîneur, je partais tôt le matin, je faisais la bise aux enfants quand ils allaient se coucher et je me mettais derrière un écran d’ordinateur pour voir des matchs, des vidéos, pour trouver des solutions afin de rendre mon effectif meilleur. Vous êtes dans une machine à laver 330 jours dans l’année, de 8h à 22h”.

    GQ