Christophe Monzie : « Le problème, c’est qu’il y a le pouvoir et le vouloir dans la vie… c’est un vœu pieux »

Paulo Sousa

Christophe Monzie, journaliste pour ARL, s’est exprimé sur la défaite des Girondins de Bordeaux face à Lyon, expliquant au finalement la campagne européenne des bordelais n’était pas le pire de la saison…

« Les Girondins pourraient encore descendre au classement si on continue sur ces mêmes standards… C’est une saison qu’il faudra oublier, mais pas trop parce qu’il faudra en tirer les enseignements. Apprendre aussi… Alors qu’on pensait que la Coupe d’Europe était l’épisode le plus décevant de tous, finalement j’ai envie de dire que c’est peut-être encore là qu’on aura vu Bordeaux sur sa vraie valeur, malgré un départ compliqué c’est vrai. On avait perdu les deux premiers matches. On se disait ‘on finit avec 7 points, c’est dommage, on a un peu raté notre phase de poule’. Non, on ne l’a pas ratée, parce qu’on jouait à l’époque contre trois équipes leaders de leur championnat, et on a échoué au port pour un ou deux points pour des matches perdus à la dernière minute contre Copenhague et à Saint-Pétersbourg. On se disait que le meilleur était à venir, et bien non, c’est le pire qui est arrivé en 2019. On est quand même sur une série de six points marqués sur vingt et un possibles. Une seule victoire depuis que Paulo Sousa a pris cette équipe en main, avec une philosophie généreuse, certes… Le problème, c’est qu’il y a le pouvoir et le vouloir dans la vie. Vouloir jouer vers l’avant, avoir envie, avoir une motivation permanente, un pressing de tous les instants, c’est un vœu louable. Mais pour l’instant avec l’effectif que l’on a, avec les blessés, et les suspendus, c’est un vœu pieux. Il y a des moments où il faut savoir combiner avec ses moyens ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des