[J34] Les Tops-Flops Girondins4Ever après Bordeaux-Lyon

    Maxime Poundjé

    Après les notes, voici les Tops-Flops Girondins4Ever, après la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et l’Olympique Lyonnais.

    Les Tops

    Pablo Castro (8/10) : Avec 20 ballons gagnés, des interventions cruciales, et une belle envie de défendre son but, le brésilien a retrouvé son niveau après quelques matches délicats depuis son retour de blessure. Le brésilien s’est vraiment montré un leader de la défense.

    Nicolas De Préville (8/10) : Les matches se suivent et se ressemblent pour l’attaquant bordelais qui, en plus d’une belle débauche d’énergie, s’est retrouvé buteur après un beau une-deux avec Jimmy Briand. Une nouvelle copie pleine, celui-ci terminant sur les rotules.

    Jimmy Briand (8/10) : Buteur, faisant preuve d’un beau sang-froid, Jimmy Briand s’est montré très efficace. D’un joli but de renard d’abord tout en finesse, puis d’une passe décisive chirurgicale sur un une-deux avec Nicolas De Préville.

     

    Les Flops

    Maxime Poundjé (0/10) : Aucun apport offensif, des erreurs techniques et de justesse à répétition… L’embellie est déjà finie pour Maxime Poundjé. Il est d’abord très, très loin sur le centre qui amène le premier but lyonnais. Complètement à l’arrêt, spectateur. A la demi-heure de jeu, il laisse Tété se créer une occasion… Quant au troisième but à la 85ème, il lâche complètement le marquage et se retrouve une nouvelle fois spectateur, face à son but, derrière les deux lyonnais face à Benoit Costil. C’en est trop.

    François Kamano (0/10) : Sans vitesse, sans inspiration, il n’a eu de cesse de ralentir le jeu, et de faire des mauvais choix. Comme à cette 50ème minute où il va s’empaler au milieu de trois joueurs lyonnais, alors que deux bordelais attendent le ballon sur le côté gauche, seuls. Bref, aucun impact, aucune dangerosité. Ils sont loin, les 30 millions de valeur marchande.

    Jules Koundé (4/10) : C’est dur, on le sait. Le jeune défenseur a plutôt été bon, comme lors de cette intervention décisive de la 56ème minute. Mais il offre littéralement un but aux lyonnais à la 67ème. C’est aussi le choix de Paulo Sousa, une volonté de relancer proprement, mais là face à deux lyonnais en position de dernier défenseur, il fallait balancer loin. C’est en faisant des erreurs qu’on devient encore meilleur.

     

    On aurait pu mettre Vukasin Jovanovic, oui. Mais nous avons décidé de maintenir sa note de 5/10 car son match a été bon. Oui, il sanctionne son équipe avec ce carton rouge, mais des « fuck off », c’est tout le match que des joueurs en distribuent, aux adversaires, aux arbitres, ou autres. Comme le dit Benoit Costil, c’est plus « l’ego » de l’arbitre qui a été touché. Nous avons également mis 4/10 à Benoit Costil car il a pris 3 buts, mais nous n’oublions pas qu’il a réalisé de nombreux arrêts intéressants, notamment en première période.