Jules Koundé revient sur sa main face à Nîmes, mais également sur l’arbitrage sur les mains dans la surface

Jules Koundé Nimes

Jules Koundé est revenu sur sa main dans la surface qui a amené un penalty à Nîmes, face aux Girondins de Bordeaux samedi dernier. Le défenseur bordelais explique également que certaines décisions sur ces faits de jeu sont parfois difficile à vivre pour les joueurs.

 « C’est net qu’au moment où je prends mon impulsion, le joueur tire mon bras, je suis déséquilibré, il est impossible de me réajuster. C’est devenu très difficile de pouvoir jouer avec ses mains, on te demande des fois limite de jouer avec les mains dans le dos, et ce n’est pas possible… Alors, autant quand les mains sont vraiment très décollées je peux comprendre, mais sur l’action, hormis le fait qu’il y ait faute, la main est vraiment décollée et sur ça il n’y a pas de souci. Mais des fois c’est litigieux. Un joueur frappe, on est à deux-trois mètres… On ne peut pas jouer avec les bras vraiment, c’est ça qui nous équilibre, qui nous permet de courir et de se déplacer. On sait qu’il faut être beaucoup plus attentifs, mais je trouve que sur les mains parfois c’est difficile ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des