Un dirigeant : « On fera ce que nous voulons, pas ce qu’il veut »

Paul Bernardoni

En écho aux propos de Paul Bernardoni qui ne reviendra pas aux Girondins de Bordeaux s’il est numéro 2 derrière Benoit Costil, un dirigeant du club au scapulaire, sans qu’il soit nommé, s’est exprimé fermement sur le dossier du portier prêté au Nîmes Olympique dans 20 minutes.

« Paul a un contrat avec le club et on fera ce que nous voulons, pas ce qu’il veut. C’est le club qui décidera de son avenir, pas lui ni son agent ».

Le principal intéressé, de son propre aveu, aimerait bien « se poser », « s’installer dans un projet ». Une rencontre est prévue après le match de samedi.

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des